Montréal en 3 jours

Découvrir l'essentiel en 72h

Montréal, l'internationale! Moderne et historique à la fois, Montréal n'a de cesse d'émerveiller par ces multiples facettes. Présenté par Best of Quebec


Jour 1:


Matinée : 
Question de découvrir la géographie de la ville et de remplir vos poumons d’air frais, montez jusqu’au belvédère du mont Royal (à pied, en bus ou en taxi,suivant votre forme et vos moyens). N’oubliez pas votre appareil photo ! Véritable havre de nature au cœur de la ville, vous en oublierez le brouhaha de la métropole. Selon la saison, arpentez les sentiers à pied, en raquette ou en ski de fond (location sur place).


Pause déjeuner et après-midi : 
Dirigez-vous vers le boulevard Saint-Laurent,surnommé La Main, et explorez le secteur compris entre l’avenue du Mont-Royal et la rue Sherbrooke. Un véritable concentré ethnique vous y attend ! Pour le repas du midi, vous aurez l’embarras du choix, mais nous vous conseillons d’aller savourer un smoked meat chez Schwartz’s dont la réputation n’est plus à faire. De nombreuses boutiques en tous genres jalonnent également La Main, sans oublier les bars et discothèques qui en font un haut lieu de la nuit montréalaise.


Dîner et soirée : 
Tant qu’à découvrir les quartiers in de la métropole, rendez-vous au Quartier latin. Restaurants, bars et brasseries artisanales se succèdent sans interruption sur la rue Saint-Denis, entre de Maisonneuve et Sherbrooke, ainsi que sur Ontario. Vous pouvez choisir d’y passer la soirée, ou de migrer vers le Village gai, fort réputé pour sa vie nocturne et ses after ouverts à tous, ou encore, vers le Plateau Mont-Royal, destination par excellence des étudiants, des jeunes branchés et des fashionistas.



Jour 2:


Matinée : 
Lieu historique d’importance,site de la fondation de la métropole et de la capitulation de la Nouvelle-France, le Vieux-Montréal mérite que vous lui consacriez une journée entière. En partant de la station de métro Champ-de-Mars, dirigez-vous vers la partie est de la vieille ville. 


S’y trouvent notamment le Musée Marguerite-Bourgeoys et la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours,avec en toile de fond, juste en face, sur la rue Bonsecours, les plus anciennes maisons de Montréal. À quelques pas de là, le Marché Bonsecours héberge des artistes et des artisans québécois. C’est un endroit parfait pour dénicher souvenirs et objets d’art.



Pause déjeuner et après-midi : 
Selon vos goûts et votre budget, vous trouverez une succession de restaurants sur la rue Saint-Paul, notamment près de la Place Jacques-Cartier. Reprenez Saint-Paul vers l’est en direction de Pointe-à-Callière, le musée d’histoire et d’archéologie de Montréal. 


Fascinant et fort ludique, il vous mènera sous terre au cœur des premières fondations de la ville. Remontez ensuite vers le nord où sise la Basilique Notre-Dame, chef-d’œuvre d’architecture néogothique. Le soir, à l’intérieur, s’y tient un spectacle multimédia grandiose. Pour clore l’après-midi en beauté,les bonnes adresses pour un happy hour ne manquent pas, dont le Jardin Nelson et les Terrasses Bonsecours en été.


Dîner et soirée : 
Peu importe le restaurant que vous choisirez, une règle à retenir :attention aux attrape-touristes, consultez d’abord les tarifs des menus. Pour une expérience qui sort de l’ordinaire, le Cabaret du Roy, situé sous le Marché Bonsecours, est l’endroit tout désigné pour faire ripaille avec un menu inspiré des traditions culinaires amérindiennes, françaises et québécoises. En soirée, explorez le Vieux-Port qui vous offre une panoplie d’activités et d’événements en toute saison.




Jour 3:


Matinée : 
Après l’histoire, on fait place à la culture et aux gratte-ciel ! En partant du métro Berri-UQÀM, prenez la rue Sainte-Catherine vers l’ouest. Vous traverserez d’abord l’ancien quartier du Red Light de Montréal, qui s’étend des rues Berri à Saint-Laurent. 


Les traces de ce passé sulfureux ont presque toutes disparu et le quartier tend maintenant à se revitaliser. Viennent ensuite la Place des Arts et la Place des Festivals. L’été, les lieux prennent des airs de fête au rythme des festivals qui s’enchaînent pendant deux mois. Premier arrêt : le Musée d’art contemporain qui regroupe une collection permanente de plus de 7 600 œuvres réalisées par plus de 1 500 artistes.



Pause déjeuner et après-midi : 
Quelques bons restos ont un pied-à-terre sur la Place des Festivals tels la Brasserie T ! , la Taverne F ou le Blumenthal (ce dernier est situé au rez-de-chaussée de la Maison du Festival RioTinto Alcan). Après un bon repas, reprenez Sainte-Catherine vers l’ouest. Ici débute la partie commerçante de cette artère. 


Attention aux dépenses ! Grands magasins,enseignes,designers... C’est le haut lieu du shopping en ville ! Aux alentours des stations de métro McGill et Peel, plusieurs centres commerciaux sont reliés par la ville souterraine, le plus grand réseau piétonnier sous terre au monde. N’hésitez pas à vous y aventurer, c’est fort impressionnant ! Une fois ressorti de ce dédale de couloirs, reprenez Sainte-Catherine jusqu’à la rue Drummond. Remontez vers le nord jusqu’à la rue Sherbrooke. 


Le Quartier du Musée, aussi connu sous le nom du Mille Carré Doré, était le lieu de prédilection de la bourgeoisie anglophone au début du XXe siècle.En allant vers l’ouest, vous y verrez des belles demeures d’époque, des galeries d’art, des boutiques de designers ainsi que le Musée des Beaux-arts, un incontournable.


Dîner et soirée : 
Le choix des restaurants est vaste, allant des grandes tables comme l’Europea (rue de la Montagne) aux restaurants ethniques et à la restauration rapide. Pour terminer la soirée, vous ne vous tromperez pas en allant sur la fameuse rue Crescent, histoire de vivre Montréal de nuit une dernière fois !