Six expériences autochtones incontournables

A vivre au Québec des Premières Nations

Picture medium

L’expérience, il n’y a que ça de vrai. Voici six suggestions pour découvrir le monde autochtone et ses multiples facettes de la meilleure façon qui soit : en immersion!


1. VIVRE UN POW-WOW:
De juin à septembre, le Québec se met à l’heure du pow-wow. Véritables festivals où le partage est roi, ces rassemblements tenus durant des fins de semaines restent des moments forts du calendrier des Premières Nations. Ils mettent à l’honneur plusieurs pans de leur culture, de la danse à la musique en passant par les costumes traditionnels, ou encore l’artisanat et les plats typiques.

Ces manifestations axées sur la tradition, mais aussi la compétition, se distinguent par leur ouverture. Le public peut d’ailleurs participer aux différentes danses inter-tribales.

Le saviez-vous?
À l’origine, les pow-wow étaient mis à profit pour régler des conflits, nouer de nouvelles alliances et faire du commerce.


© Joe Francis / Akwesasne



2. INTERPRÉTER LA NATURE AVEC LES AUTOCHTONES:
La nature est au centre de la culture et de la spiritualité autochtones. De par leur connaissance ancestrale de la faune et de la flore, les Amérindiens et les Inuits sont des interlocuteurs privilégiés pour interpréter cette vie sauvage qui se déploie sur des territoires immenses. 

C’est à un retour aux sources que nous convient ces guides expérimentés, animés de ce partage qui occupe une place prépondérante dans les valeurs traditionnelles. Personne ne ressent mieux qu’eux le souffle de la Terre-Mère. Et les expériences de plein air à leurs côtés n’en sont que plus instructives.

Le saviez-vous?
Les Autochtones n’ont pas attendu les bacs à recycler pour faire de la récupération ! Le développement durable est comme une seconde nature chez ces peuples habitués à transformer les matériaux organiques à des fins artistiques ou utilitaires.

 
© Camps Kiskimaastakin



3. S’ÉMERVEILLER D'UN HÉRITAGE MILLÉNAIRE DANS LES MUSÉES: 
L’héritage millénaire des Premières Nations se découvre dans de nombreux musées au Québec, autochtones ou non. Ces établissements s’appuient aussi bien sur de riches collections, comprenant des artefacts, des objets d’art et des récits de toutes sortes, que sur des activités et animations visant à faire comprendre l’histoire et l’imaginaire de cette culture vivante. 

C’est dire l’importance de ces lieux où s’expriment le partage et l’échange, et qui jouent pleinement leur rôle de sauvegarde et de transmission d’un patrimoine d’une grande diversité.

Pour aller plus loin:
La Société des musées du Québec propose un “itinéraire musées” spécialement consacré aux Premières Nations et aux Inuits. Ce circuit comprend 16 musées qui explorent l’héritage culturel autochtone 

© Sébastien Desnoyers / Tourisme Autochtone Québec


4. EXPÉRIMENTER D'AUTRES MOYENS DE RENCONTRER LES COMMUNAUTÉS: 
À pied, à cheval, à vélo, en moto ou motoneige, en tour organisé ou tout simplement en programmant un arrêt sur votre road trip : il y a mille façons de partir à la rencontre des Premières Nations ! Mais que diriez-vous d'accoster ces territoires dans le cadre d'une croisière sur le Saint-Laurent

Différentes communautés autochtones bordant l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent développent continuellement de nouvelles expériences destinées aux touristes internationaux de ce marché en pleine expansion. Parmi elles, Ekuanishit, Uashat mak Mani-Utenam ou encore Gespeg. Vous embarquez ?

Pour aller plus loin:
Les communautés bordant le Saint-Laurent ont un patrimoine culturel spécifique à partager. Sur terre comme sur l’eau, elles proposent une grande diversité d’activités : canot, kayak de mer, observation des mammifères marins, mais aussi musées, galeries d’art, boutiques d’artisanat…

© Yves Tessier / Office Tourisme de Québec


5. SÉJOURNER DANS UNE POURVOIRIE AUTOCHTONE:
Indissociables de la culture et du mode de vie autochtones, la chasse et la pêche sont des activités à vivre par excellence au sein des pourvoiries. Il n’y a pas meilleur endroit au Québec pour les pratiquer et se sentir en osmose avec la faune locale, très abondante, que l’on pense par exemple à l’orignal, à l’ours, au caribou et à la truite indigène du Québec, des incontournables ! 

Reconnus pour leur caractère authentique, la plupart de ces sites sont devenus des lieux de villégiature très confortables en toutes saisons, assortis d’une palette d’activités permettant de profiter pleinement du cadre naturel, seul, entre amis ou en famille.

Pour aller plus loin:
Selon les territoires et les communautés, les guides autochtones sauront vous familiariser avec des techniques ancestrales de pêche, de chasse, de piégeage ou de trappage. Vous apprendrez, par exemple, comment les Micmacs sont devenus des maîtres de la pêche au harpon et à quel point cette pratique demande de la dextérité!

© Secteur Tourilli / Daniel Picard


6. EXPLORER L'ART ET L'ARTISANAT AUTOCHTONE:
Outil de développement économique et social, l’art est un pilier de la culture autochtone. Fiers de leurs racines, les artistes et artisans des Premières Nations ont su dépasser le folklore pour se bâtir une identité. Cela est particulièrement vrai pour la peinture, plusieurs galeries et musées révélant l’étendue de leur créativité. 

Dans la musique également, certaines figures comme Elisapie Isaac ou le rappeur Samian ont su mêler leur culture ancestrale à des courants plus contemporains. Les Autochtones sont aussi passés maîtres dans la confection de bijoux, de vêtements et autres objets d’art à partir de matières premières naturelles. Poussez les portes des boutiques, des galeries et des ateliers pour les rencontrer !

Le saviez-vous?
L’art autochtone est à l’image de la culture qu’il représente : vivant et ancré dans le présent ! Nombreux sont les artistes issus des Premières Nations à exceller dans des domaines aussi variés que la peinture, la danse, la mode, le design ou encore la musique.

© Maison Amérindienne



Autres articles qui pourraient vous intéresser :
Pow-Wow et festivals autochtones
Musée des Abénakis
Manawan en immersion
L'art inuit au sommet
L'art de vivre à l'amérindienne
Escapade à Mashteuiatsh
Festival des neiges de puvirnituq
Mon traineau chez les inuits
Le nunavik ou la grande aventure



Cet article est extrait du magazine ORIGIN(E)S 2015-2016. 
Vous pouvez le consulter ici dans sa version originale
Pour en savoir plus, visitez le site de Tourisme Autochtone 

Photo de couverture "Traineau sur le lac Guillaune-Delisle" : © Isabelle Dubois / Tourisme Nunavik