Monastère des Augustines à Québec

Une mue réussie

Picture medium

Depuis l’été 2015, le monastère de L’Hôtel-Dieu de Québec a laissé place à une structure hôtelière axée sur le mieux-être et la santé, en totale adéquation avec le passé qui marque ses murs.

 

La culture, le patrimoine et la santé. Ces trois mots sont inscrits dans les murs du Monastère des Augustines à Québec. Bel exemple de reconversion de ce qui fut autrefois un hôpital (L’Hôtel-Dieu), et même le premier en Amérique du Nord. Construit en 1639, l’imposant bâtiment est aujourd’hui classé lieu historique du Canada.
Monastère des Augustines, Québec, Découvir le Québec, Best of Québec, Le Meilleur du Québec, Vieux-Québec, Se Loger, Expérience Québec, Monastère, Tourisme Religieux



UN CORPS DÉTENDU DANS UN ESPRIT MONACAL
La reconversion de l’édifice religieux, où vivent encore une dizaine de sœurs, lesquelles ont légué ce patrimoine en fiducie, s’est achevée en 2015, avec une inauguration le 1er août, après presque trois ans de travaux et un investissement de 45 M$. Une partie de cet argent a notamment permis d’ajouter une extension à la bâtisse qui sert de hall d’accueil aux visiteurs et où la lumière entre généreusement. À peine arrivé sur place, on a peine à croire que l’on se trouve en plein cœur du Vieux-Québec et son charivari perpétuel de touristes. L’endroit respire la quiétude, incite à la détente, et la décoration milite pour la sobriété. Ça tombe bien car tout a été pensé pour faciliter la déconnection, du petit-déjeuner en silence (c’est plus une suggestion qu’une obligation) jusqu’aux tapis qui étouffent le bruit des pas dans les corridors tamisés, sous une haie de toiles datant du 17e siècle pour les plus anciennes. Le résident a d’ailleurs la possibilité de confier ses appareils mobiles à un service de gardiennage, histoire de couper totalement le cordon avec la modernité. Les 65 unités de l’établissement respectent l’âme monacale des lieux. Oubliez la télé et la radio. Seule concession accordée aux visiteurs : une connexion wifi.

Avec sa grande surface vitrée, le hall d'accueil fait 
entrer généreusement la lumière.
L'accueil est la seule partie qui n'est pas d'origine.



DÉTENTE À TOUS LES ÉTAGES
Pour un séjour plus vrai que nature, on vous conseille fortement la nuitée en chambre authentique. Le bâtiment en comptent 32, restaurées dans un esprit épuré, avec leurs petites portes (attention la tête !), leurs lits en fer forgé et leurs courtepointes conçues en hommage aux Augustines, qui ne se contentaient pas d’être des religieuses mais étaient aussi des femmes d’affaires avisées et des scientifiques. L’offre d’hébergement est complétée par 33 chambres dites contemporaines, qui se démarquent par leur salle de bain privée et leur lit plus grand. Pour le reste, la sobriété reste de mise. Ajoutons différents espaces de détente disséminés dans les travées de ce paquebot voguant vers l’intériorité, autant de haltes propices pour se plonger dans un livre ou communier avec la détente sur l’oreiller si confortable de la sieste… Le Monastère des Augustines propose aussi une restauration axée sur des aliments sains et régionaux pour la plupart, mais également une panoplie d’activités et de soins du corps jouant aussi la carte du ressourcement et du mieux-être. Pour prendre une métaphore mécanique, disons que c’est comme emmener sa voiture chez le garagiste pour une remise à niveau. Rien de tel qu’une petite séance de yoga ou de méditation, ou bien encore un massage, pour se remettre dans le bon sens de la marche !

Les chambres authentiques ont été restaurées dans 
un esprit monastique.
Des îlots de repos ont été disposés à différents 
endroits du bâtiment.



LE MUSÉE: L'HISTOIRE DU MONASTÈRE PAR LES RACINES
Parler du Monastère des Augustines sans mentionner son musée relèverait presque du blasphème. On peut le visiter par soi-même ou avec un guide, cette seconde solution s’avérant très instructive. Plus de mille artéfacts y sont exposés, sur les 40 000 conservés par les religieuses, qui ont vécu semi-cloîtrées dans ce lieu durant près de 500 ans, jusqu’en 1965. Vous y apprendrez entre autres que leur tenue comportait 21 couches (été comme hiver), qu’elles avaient mis en place un système de vote et qu’elles ont recueilli 1 388 enfants abandonnés de 1801 à 1845. La salle consacrée à l’évolution des soins à travers le temps s’avère aussi très intéressante, de même que la découverte des voûtes historiques, la partie la plus ancienne du monastère...

On l’aura compris : le passé et le récent se croisent dans cet établissement ayant vocation à perpétuer la mission de ses occupantes, qui soignaient autant les corps que les âmes.

©Olivier Pierson
Une des salles du musée consacrée à l'évolution 
des soins à travers le temps.
©Olivier Pierson
Les voûtes historiques constituent la partie la plus 
ancienne du Monastère des Augustines.



Monastère des Augustines
77 rue des Remparts, Québec
Tél. : 418 694-1639
Consulter la fiche Best of Québec
 www.monastere.ca

Consulter le blog d'Olivier Pierson: https://olivier-pierson.com/