Le Musée des beaux-arts de Montréal à l'heure du 375e

Au cœur des festivités de 2017

Picture medium

On ne parle que de lui : le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). De l’inauguration d’un cinquième bâtiment à la consécration de sa directrice Nathalie Bondil, nommée personnalité de l’année en culture par le quotidien La Presse, sa vitalité est, plus que jamais, au cœur des festivités de 2017.



RÉAFFIRMER SES AMBITIONS
Depuis l’arrivée de Nathalie Bondil à la tête de l’institution, en 2007, le MBAM ne cesse d’étoffer son offre culturelle. En 2012, soit l’année suivant l’ouverture d’une salle de concert et d’un pavillon d’art canadien, l’institution reçoit la plus importante collection privée jamais confiée à un musée québécois : l’extraordinaire ensemble de maîtres anciens de Michal et Renata Hornstein.
L’occasion, pour le MBAM, de repenser ses espaces et réaffirmer ses ambitions.



RÉINVENTER LE MUSÉE DU XXIe siècle
Le Pavillon pour la Paix, ce nouvel écrin de la collection Hornstein tout juste ouvert au public, a été l’occasion d’imaginer de nouveaux partis pris muséographiques et de déambulation : vastes salles entrecoupées d’espaces de détente et de contemplation ouverts sur la ville et ses espaces naturels, liants artistiques entre les six étages autour d’une oeuvre emblématique, dont la très graphique création du Français Jean-Michel Othoniel, Noeud Pivoine, dans le porte-à-faux du bâtiment. Mais le véritable trait d’union entre les collections et le grand public se situe dans un sous-sol habillé au pochoir, par le collectif d’art mural MU, d’œuvres et de détails picturaux que le visiteur est invité à aller retrouver dans les collections. Autre particularité de ce nouvel ensemble : l’espace d’art-thérapie ou, pour reprendre l’expression de Nathalie Bondil, le concept de « muséothérapie ». Pour la première fois dans un musée, des espaces seront dédiés non seulement à des recherches cliniques mais aussi à des consultations médicales en art-thérapie assurées par deux médecins spécialisés.



UNE PROGRAMMATION 2017 HAUTE EN COULEUR
La programmation 2017 du MBAM est à la hauteur d’une année qui s’annonce sous les meilleurs auspices. L’exposition Couleur et Musique nous emmène, à travers 400 pièces du maître, dans un voyage inédit entre l’œuvre de Chagall et la musique (28 janvier-11 juin). Amour et diversité seront à l’honneur avec Love is love, par Jean-Paul Gaultier (27 mai-9 octobre). Et que dire de You say you want a revolution, un voyage au cœur des rêves et aspirations des années 1960, au son des Beatles et de Jimi Hendrix (été 2017) ? Rendez-vous est pris !


Plus d'infos:
www.mbam.qc.ca


Autres articles qui pourraient vous intéresser:
375e de Montréal: une année de festivités! 
375e anniversaire de la ville de Montréal
Montréal, la ville aux cent clochers-partie 1
Montréal, la ville aux cent clochers-partie 2
Le Montréal des gastronomes
Une destination "foodesque"- Montréal
Montréal derrière ses canadiens
Montréal tellement...cosy!
Montréal tellement...savoureuse