Escapade à l'Île d’Orleans

Aux environs de Québec

Picture medium

Le Vignoble de l’Isle de Bacchus propose l’une des meilleures tables de Québec. 
La réputée chef Marie-Chantal Lepage y décline 
le terroir local, dans un décor aux effluves marins.
© Camirand Photo - Office de tourisme de Québec



Devant la chute Montmorency, l’île déploie ses berges et ses plateaux sur 190 kilomètres carrés. Pour s’y rendre, le « pont de l’île » est un passage obligé. Une fois sur la terre ferme, premier dilemme : faut-il tourner à droite ou prendre la gauche ? Sainte-Pétronille ou Saint-François ? Peu importe, le tour de l’île est inoubliable dans un sens comme dans l’autre.


UN RENDEZ-VOUS ÉPICURIEN

Il y a longtemps qu’on y cultive l’art de vivre. Depuis des siècles, l’agriculture, la pêche et la chasse au petit gibier ont contribué au garde-manger naturel de celle qu’on surnommait jadis « le Jardin de Québec ». Les Amérindiens auraient été les premiers à fréquenter l’île d’Orléans entre 6 000 et 3 000 ans avant aujourd’hui. Quand Jacques Cartier s’amène sur ses berges, en 1535, ses notes manuscrites portent à croire que l’île était plus estimée pour les ressources du fleuve que pour sa fertilité.
Aujourd’hui, les épicuriens en quête de découvertes et de grands espaces viennent ici croquer la pomme, se sustenter de plaisirs sucrés salés ou trinquer sous le joug de Bacchus.

Île d'Orléans, région Québec, Québec, découvrir le Québec, Saint-Laurent, destination Québec, le Meilleur du Québec, Best of Québec©Michel Julien
Île d'Orléans, région Québec, Québec, découvrir le Québec, Saint-Laurent, destination Québec, le Meilleur du Québec, Best of Québec
©Anne Moy



LES PETITS FRUITS DE LA TENTATION

Sur la pointe ouest de l’île, le village de Sainte-Pétronille est le favori des touristes de passage, pour son charme et sa vue imprenable sur Québec.

Au Vignoble de Sainte-Pétronille, on se promène à travers les ceps du couple Lane-Denault avant de goûter leurs élixirs divins, en blancs, rosés, mistelles et vins de glace.
À l’entrée du vignoble, le Panache Mobile – bouffe de rue façon champêtre – a installé sa roulotte hip. Leur lobster roll est une bénédiction des Dieux, encore plus quand dégusté entre les rangs de vignes.

Du côté de Cassis Monna & Filles (Saint-Pierre), on décline le petit fruit sous toutes ses formes dont une crème de cassis maintes fois médaillée. En boutique, on prend plaisir à découvrir les dérivés de ce qu’on appelle ici la gadelle noire. Sur la terrasse de la Monnaguette – avec vue spectaculaire sur le pont de l’île – on s’offre une cuisine inventive où les spécialités régionales sont à l’honneur.



Poursuivant le tour de l’île, le Vignoble de l’Isle de Bacchus propose un véritable voyage à l’époque du régime français. On descend « à la cave » pour y déguster les produits de ses 23 000 pieds de vigne, une production de 40 000 bouteilles par an issue de grands cépages; dont le vidal avec lequel on crée un vin de glace – le Jardin de Givre – qui fait sa renommée internationale.


CHOCOLAT, POMME, BOULANGE ET PETITE FAISSELLE

Un peu de chocolat avec ça ? On trouve les meilleurs à la Chocolaterie de l’Île d’Orléans qui, à un bout comme à l’autre de l’île (Sainte-Pétronille et Saint-François) offre ses douceurs en moult variations.
Il fait chaud ? On s’y arrête pour une glace trempée dans le caramel au lait Dulche De Leche avant de poursuivre la tournée jusqu’à la Confiserie de la Vieille École, située dans la plus vieille école de fabrique en Amérique du Nord (1830), classée monument historique. On y vient pour le fudge et les bonbons au goût d’enfance !

La majorité des vergers de l’île se retrouvent sur le versant nord de l’île, entre Saint-Pierre et Saint-François.
Chaque automne, on vient prendre l’air et grimper aux arbres tandis que les kiosques de pommes bien dodues pullulent le long de la route. Versant sud, le village de Saint-Jean est un incontournable.
                                                                                              © Philippe Renault - hémis

À la Confiturerie Tigidou, un couple de « sorciers » orléanais follement amoureux partage leurs connaissances des herbes médicinales, des méthodes biologiques d’agriculture et des recettes traditionnelles de leurs ancêtres. Leurs confitures sont faites d’herbes fraîches, d’épices boréales et de citron frais. Leur voisin artisan boulanger,

La Boulange, propose des pains au levain, viennoiseries et pâtisseries divines. Sur la terrasse de l’immeuble aux allures d’ancien presbytère, on fait une halte gourmande les yeux rivés sur les bateaux qui s’engagent dans le chenal.

Qui parle pain dit fromage !
À Sainte-Famille, on perpétue la tradition du dernier maître fromager de l’île – Gérard Aubin – en fabriquant de façon artisanale la fabuleuse Faisselle, le Paillasson (premier fromage fabriqué en Amérique) ou le Raffiné, un fromage à pâte molle vieilli 30 jours dans les caves d’affinage de Les Fromages de l’isle d’Orléans.

PLUS D'INFOS:
http://tourisme.iledorleans.com/

Carnet d'adresses:

LES ANCÊTRES AUBERGE ET RESTAURANT
1101 Chemin Royal
Saint-Pierre de l'Île d'Orléans
Tél: +1 418 828 2718 / Sans frais: +1 855 828 1362        Consulter la fiche Best of Québec
www.lesancetres.ca/fr

CASSIS MONNA & FILLES
1225 Chemin Royal  
Saint-Pierre de l'île d'Orléans
Tél: +1 418 828 2525
Consulter la fiche Best of Québec
Consulter la fiche sur Produitsgourmands.ca
www.cassismonna.com/fr/

LES FROMAGES DE L'ISLE D'ORLÉANS
2950 chemin Royal
Sainte-Famille de l'Île d’Orléans

Tél: +1 418 829 0177
www.fromagesdeliledorleans.com

CONFISERIE TIGIDOU
5508 Chemin Royal
Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans
Tél: +1 418 203 1300
Site web 

LA BOULANGE
4874 Chemin Royal
Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans
Tél: +1 418 829 3162
laboulange.ca



Autres articles qui pourraient vous intéresser:
Randonnée à L’île d’Orléans via le Compostelle québécois
Escapade à Québec
Musée national des Beaux-Arts de Québec
Citadelle de Québec
Quand Québec fête les 150 ans du Canada
Québec par ses premiers photographes
Le quartier Petit Champlain de Québec
Régions de Québec & Chaudière-Appalaches en hiver