Cantine au Québec : Chez l'ami Ben

La poutine à la cantine Chez l'ami Ben, une institution

Picture medium

Elle est aussi célèbre que le zoo de la ville. Son enseigne lumineuse, haute d’une dizaine de mètres, ne passe pas inaperçue. À Granby, la cantine « Chez Ben on s’bour la bedaine » a l’air d’avoir toujours existé.
Dans cette entreprise familiale devenue une institution, la poutine est aussi importante que le sens de l’accueil.

«La meilleure poutine au monde », « des tas de souvenirs d’enfance », « un service rapide et personnalisé », « un
menu simple et efficace », « une ambiance et une chaleur réconfortantes »… Comme Victor, Katia, Josée et Patrick, ils sont nombreux à souligner la place particulière qu’occupe à Granby la cantine « Chez Ben on s’bour la bedaine », dans un mélange de fierté et d’affection.

Presque un membre de la famille, disons. L’esprit de clan est d’ailleurs inscrit dans les gènes de ce restaurant rapide géré depuis 1950 par les Dubé.


LE ROUGE LUI VA SI BIEN
La petite histoire devenue grande débute dans une roulotte accrochée à un camion. Celui du patriarche, Bernard, surnommé Ben, un policier qui décide de tout plaquer pour se consacrer aux frites.

En 1963, sa pataterie mobile se sédentarise dans un parc (Pelletier) situé à deux pas de son domicile.
Sept ans plus tard, une nouvelle réglementation municipale l’oblige à déménager, juste en face, de l’autre côté de la rue Principale, à l’emplacement du commerce actuel, qui a bien grandi depuis.
Avec les années, l’ami Ben a pris de l’embonpoint. Ce qui était autrefois un simple comptoir, à une époque où le client avait l’habitude de manger dans sa voiture, compte désormais 130 places assises, deux terrasses (à la capacité similaire) et un bar laitier très prisé en été pour ses crèmes glacées.

L’établissement, qui a fait peau neuve en 2014, s’est aussi lancé à l’assaut d’internet en lançant une boutique en ligne, histoire de s’adapter aux nouvelles générations.

Une chose n’a en revanche jamais changé : la déco !
Rétro du sol au plafond, et assumée, avec ce duo de rouge et de blanc qui constitue l’identité des lieux, jusqu’à la tenue des employés, dont certains sont des fidèles de longue date. Un choix qui n’est pas anodin, comme le confie Bernard Dubé Jr., qui a repris l’affaire familiale avec son frère François en 1996. « Mon père était daltonien, mais il voyait très bien le rouge. »




JUSTIN TRUDEAU ACCUEILLI EN ROCK STAR
Près de 70 ans plus tard, la cantine a gagné ses galons d’institution, souvent citée comme un lieu incontournable de la ville, au même titre que son célèbre zoo.

Une notoriété qui vient avec son lot de clients connus. Le dernier en date, Justin Trudeau, a provoqué une belle effervescence lors de sa visite en janvier dernier. « C’était plein à craquer ! Ils étaient censés manger sur place, mais avec tout ce monde ils ont pris pour emporter », raconte, amusé, Ben Dubé. Comme le Premier Ministre canadien, beaucoup de clients poussent la porte de cette icône régionale pour sa poutine.

La star du menu lui a d’ailleurs permis de remporter deux années de suite (2011 et 2012) la Fourchette d’or au Festival de la poutine de Drummondville.




L’ENSEIGNE DE LA NOTORIÉTÉ
L’autre attraction se situe à l’extérieur. Haute d’une dizaine de mètres et donnant à l’endroit des airs de Las Vegas quand elle s’illumine la nuit, l’enseigne s’est distinguée en 1998 en faisant la couverture de la 12e édition du Mondial de la publicité francophone, organisé à Montréal.
Une belle revanche pour celle qui avait été décriée lors de son installation en 1972 et coûté 6 700 $, une somme pour l’époque.

Pour l’anecdote, le fondateur de Chez Ben avait opté pour cet imposant totem après deux années difficiles faisant suite au déménagement de sa friterie deux ans plus tôt. Une façon ostentatoire de dire aux habitués qu’ils n’avaient qu’à traverser la route pour retrouver leur adresse fétiche. Un investissement qui a fini par rapporter gros !



Plus d'infos : cantinechezben.com

Autres articles qui pourraient vous intéresser :
Sur la route des poutines
La poutine : Un incontournable de votre séjour au Québec
Les atouts du Centre-du-Québec, le pays de la poutine
Virée au Centre du Québec
Le Québec gourmand
Cap sur les cabanes à sucres printanières
Cuisine des premiers peuples
Montréal tellement… savoureuse