Sauvage et accessible - Nature du Québec

Observation de la faune

Picture medium

Un phoque jouant les divas sur une plage, une femelle orignal surgissant avec son petit sur un sentier, un troupeau de cerfs de Virginie (chevreuil) traversant un lac gelé… Ces scènes qu’on croirait sorties tout droit d’une émission consacrée à la nature se vivent en vrai, au grand air, dans la Belle Province. 

Le visiteur est souvent surpris par cette facilité à observer la faune locale, appareil photo ou paire de jumelles bien en mains. On croque à pleines pupilles dans ce moment privilégié où la communion est totale ! Où que l’on aille, dans un parc national ou une réserve faunique, à son rythme ou en compagnie d’un guide, on n’est jamais à l’abri d’une petite surprise. 

Les quelque 700 espèces animales répertoriées dans cette partie du globe – dont près de la moitié de volatiles – favorisent les rencontres fortuites et les plaisirs spontanés.

© AEQ / Anne Fournier
Orignal au Centre de vacances - Ferme 5 Étoiles
© TQ / Ursula Tscherter
Baleine du côté de Tadoussac




QUAND LA NATURE FAIT SON SHOW
Certaines de ces espèces jouissent d’une popularité élevée chez le voyageur, comme l’incontournable baleine, qui apprécie particulièrement le garde-manger du parc marin du Saguenay- Saint-Laurent. De la rive ou sur un kayak, la vue de son dos bombé à la surface de l’eau reste un délice incommensurable. Plusieurs entreprises, à l’instar de Mer et Monde Ecotours, sur la Côte-Nord, permettent de partir à la découverte de ce milieu marin fascinant. 

Sur la terre ferme, les opportunités de rencontre avec la faune sauvage sont aussi nombreuses que variées, de l'ours polaire au Nunavik à son cousin moins lointain l'ours noir, en passant par le boeuf musqué, le loup arctique ou le lynx que l'on peut observer, entre autres, au Centre de vacances - Ferme 5 Étoiles, près de Tadoussac. Tout aussi spectaculaire est l’impressionnante armada de fous de Bassan qui niche, durant la belle saison, sur l’île Bonaventure en Gaspésie. La plus accessible au monde. 

La péninsule est aussi très fréquentée par les orignaux, notamment dans la réserve de Matane. Le caribou, quoique plus discret, est très présent au Nunavik mais s’ébroue également sur les sommets du parc national de la Gaspésie. Quant au chevreuil, on peut par exemple l’apercevoir sur l’île d’Anticosti, où il prolifère. Tous ces animaux ne représentent qu’un mince aperçu de la diversité québécoise. La présence de cette nature généreuse apporte son grain au moulin de l’évasion.

© Sépaq
Caribou dans le parc national de la Gaspésie



Carnet d'adresses : 

RESERVE DE MATANE
500 Chemin de la Réserve Faunique, Saint-René-de-Matane
Tel: +1 (418) 224 3345
www.sepaq.com/rf/mat
FERME 5 ETOILES - CENTRE DE VACANCES
465 route 172 N, Sacré-Coeur
Tel: +1 (418) 236 4551
ferme5etoiles.com/fr/accueil



Autres articles qui pourraient vous intéresser :
Le caribou migrateur
L'incroyable bestiaire
Le Huard
Fragile roi des rivières
Le fou de bassan
Le Harfang des neiges