Plein air hivernal en Mauricie et en Lanaudière - partie 2

L'autre terrain de jeu

Picture medium

Lire la partie 1


Elle semble endormie, il n’en est rien. La nature prépare activement sa renaissance et, surtout, elle ne cesse d’accueillir petits et grands aventuriers pour des heures de réjouissances tous azimuts. En Mauricie et dans Lanaudière, le terrain de jeux est pratiquement infini.


PARC NATIONAL DU CANADA DE LA MAURICIE
Bol d'air et jeux d'hiver
Ses paysages mêlant eaux et forêts, reliefs et douceurs lacustres, font du parc national de la Mauricie un incontournable pour les amateurs d’émotions en pleine nature. En hiver, l’évasion y revêt des habits de magie. Recouvert de collines boisées et d’épaisses forêts, criblé de lacs et sillonné de ruisseaux, ce territoire de 536 km2 fait rêver les aventuriers en tout genre depuis plus de 40 ans. Convoité en été pour la pratique du canot-camping, de la randonnée, de la pêche ou du vélo, le parc national de la Mauricie réinvente l’aventure alors que l’hiver redessine ses paysages. Le blanc manteau le transforme en paradis du ski de fond : plus de 80 km de pistes tracées et entretenues de décembre à mars. Un réseau de sentiers pour la marche nordique et la randonnée en raquettes est également disponible et s’adresse à tous les âges et tous les niveaux. Sur votre chemin, vous croiserez sûrement de belles chaises rouges, dont trois paires sont en effet disposées dans le parc, sur des sites au point de vue irrésistible. L’appareil photo est en tout cas obligatoire, ne serait-ce que pour immortaliser l’oeuvre éphémère du raquetteur qui semble randonner en rond sur le lac d’en bas. Armé d’une boussole, celui ci s’adonne au graphineige, un défi sportif et artistique qui fait de plus en plus d’émules. Enfin, si l’on pense que l’hiver ne permet pas de pousser plus loin l’immersion dans cette nature spectaculaire, c’est qu’on ne connaît pas encore les tentes Parcs Canada oTENTik. Disponibles aux quatre saisons, elles offrent une formule de camping hivernal sans tracas ni frisson, à mi-chemin entre la tente et le chalet rustique. Tout pour vivre l’hiver québécois dans l’un de ses plus beaux sanctuaires.

© Parc national de la Mauricie



DES SORTIES ORIGINALES 
Une autre activité originale à pratiquer dans le parc national de la Mauricie est l’escalade de glace, un challenge à la verticale sur d’impressionnants « caps de roche », de petites falaises dont plusieurs dans la région se recouvrent d’une épaisse couche de glace. De nouveaux artistes de type sportif s’adonnent, eux, au graphineige, une reproduction avec des raquettes, à la marche ou à la course, de dessins géants dans la neige immaculée des lacs. Une fois le tracé réalisé, vous n’avez plus qu’à grimper vers un belvédère surplombant votre lac pour immortaliser votre oeuvre éphémère !

© Parc National de la Mauricie


Le saviez-vous ?
Pour un bain d’histoire et de patrimoine cette fois, l’autre perle du réputé réseau national Parcs Canada à découvrir dans la région est le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, situé à Trois-Rivières. En été seulement !


SHAWINIGAN
Bienvenue au paradis blanc 
Après avoir été une ville pionnière dans le développement industriel au Canada grâce à sa richesse hydroélectrique, « Shawi » a su préserver son autre richesse, celle de sa nature environnante, son véritable paradis blanc. Le tapis neigeux tient ici jusqu’en avril et les amateurs de sports d’hiver ont largement le temps d’en profiter. Marie-Josée Gervais, instigatrice et directrice des « Défis du Parc-Nordique », l’assure : « Le parc national de la Mauricie, sur le territoire de Shawinigan, est encore plus beau l’hiver que l’été et c’est un terrain de jeu exceptionnel ». En témoigne, le succès des Défis du Parc-Nordique, un événement autour de compétitions de ski de fond et de triathlon nordique (course à pied, ski de fond et raquettes). Récemment, le fatbike, le fameux vélo des neiges ou vélo à pneus surdimensionnés, a également rejoint les défis. On peut d’ailleurs pratiquer ce nouveau sport tout l’hiver dans le parc national sur trois sentiers différents, mais aussi au centre de glisse Vallée du Parc. Ce centre multi-activités propose également une expérience de descente en luge alpine sur un sentier de près de 2,5 km dessiné à flanc de montagne.



© Vallée du Parc



HAUTE MAURICIE
Un florilège d'activités 
La région de naissance du célèbre poète et chanteur Félix Leclerc s’active dès l’arrivée de la neige. Au menu : traîneau à chiens, pêche sur la glace, ski, spa nordique, glissade, raquettes et une bonne nuit réparatrice dans un confortable chalet. Ce qui ajoute au charme de cette immense région – soixante fois plus grande que l’île de Montréal ! –, c’est la possibilité d’explorer en motoneige un vaste territoire et de faire ripaille dans une dizaine de relais et d’auberges de la forêt ouverts en période hivernale. Aux portes de la ville de La Tuque, le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais, lieu privilégié de contact avec la nature, fait le bonheur des amateurs de randonnée, été comme hiver. On y découvre, outre d’impressionnantes chutes, une tour d’observation avec son panorama sur les bords de la rivière Saint-Maurice, une exposition de bateaux miniatures qui retrace l’histoire de la navigation et de la drave (mai à novembre), deux centres d’interprétation consacrés à la nature (ouvert en hiver) et à la traite des fourrures (mai à novembre), le Centre et circuit Félix-Leclerc (mai à novembre), qui relate la carrière du chanteur, et le Centre Anne-Stillman-McCormick (mai à novembre), narrant l’histoire de cette riche Américaine surnommée la « Reine de la Mauricie ». En prime, offrez-vous le ciel en survolant lacs, rivières et forêts en hydravion.



© Parc National de la Mauricie



PARCS RÉGIONAUX DE LA MATAWINIE
Au diapason
À une heure du Grand Montréal, les parcs régionaux de la Matawinie sont une invitation à changer de rythme en se mettant au diapason avec une nature sauvage particulièrement opulente : montagnes, forêts centenaires, rivières et lacs sauvages… À vivre dehors sur les sentiers, en raquettes ou en ski de fond, ou au coin du feu, bien au chaud dans un refuge, l’hiver dans ce coin de pays a le don de vous reconnecter à l’essentiel !

© Tourisme Lanaudière / Jimmy Vigneux


PARC NATIONAL DU MONT-TREMBLANT
Aux amis de la neige
Le plus vaste et plus ancien des parcs nationaux du Québec jouit d’une ressource de joie hivernale quasi illimitée : la neige. Dans le secteur de La Pimbina, à Saint-Donat, on profite de cette manne au gré de plus de 25 km de sentiers de raquettes et de 35 km de sentiers de ski nordique. Pour faire durer le plaisir et y intégrer la nuit, les chalets Nature et Compact, d’une capacité de quatre personnes, sont les camps de base tout indiqués, confortables et équipés.

© Tourisme Lanaudière / Marc Olivier Guilbault


Carnet d'adresses:

PARC NATIONAL DE LA MAURICIE
La Mauricie National Park, Shawinigan
Tél: +1 819 538 3232
www.pc.gc.ca/mauricie




PARC DES CHUTES-DE-LA-PETITE-RIVIÈRE-BOSTONNAIS
3701 boulevard Ducharme, La Tuque
Tél: +1 819 523 5930
www.tourismehautemauricie.com/fiche/parc-des-chutes-de-la-petite-riviere-bostonnais

CENTRE FELIX-LECLERC
725 boulevard Ducharme, La Tuque
Tél: +1 819 523 9280
www.complexeculturelfelixleclerc.com



CENTRE ANNE STILLMAN-McCORMICK
550, rue Saint Louis, La Tuque
Tél: +1 819 523 5930
www.tourismehautemauricie.com/fiche/centre-anne-
stillman-mccormick


PARCS RÉGIONAUX DE LA MATAWINIE
www.parcsregionaux.org




PARC NATIONAL DU MONT-TREMBLANT
Accueil de la Pimbina
2954, route 125 Nord, Saint Donat
Tél: +1 819 424 2954

Consulter la fiche Best of Québec
www.parcsquebec.com/tremblant



Autres articles qui pourraient vous intéresser: 
La belle histoire
L'urbanité conviviale au Québec authentique - partie 1
L'urbanité conviviale au Québec authentique - partie 2
Séjourner en forêt
Vous accueillir, un sixième sens
La grande nature en prise directe - partie 1
La grande nature en prise directe - partie 2
L'UltraBelle Province