Nature et plein air dans les Laurentides - Partie 1

Des parcs à contempler et à vivre

Picture medium

Photo: Parc régional du Poisson Blanc

Idéalement située aux portes de Montréal, la région des Laurentides s’élance vers le nord et les premiers contreforts du bouclier canadien recouverts de grandes forêts encore préservées. Bienvenue dans la première région touristique de la province après Montréal et Québec.


Les Premières Nations, qui campaient déjà sur les berges du fleuve Saint-Laurent près de 4 000 ans avant notre
ère, chassaient alors dans les forêts luxuriantes de ce vaste territoire sauvage. Aujourd’hui, symbole de détente et
de nature, les Laurentides avec leurs 9 000 lacs et rivières, leurs grands parcs et leurs dizaines de sentiers pédestres et cyclables, forment un immense territoire récréotouristique pour les Québécois, mais aussi pour les nombreux touristes nationaux et internationaux qui viennent visiter la région aux quatre saisons.

L’APPEL DE LA FORÊT
Rivières et lacs encore vierges, forêts millénaires protégées, faune et flore à foison : les parcs des Laurentides constituent de formidables réserves naturelles offertes aux visiteurs avides de plaisirs à l’état pur. La région compte deux parcs nationaux et huit parcs régionaux. Le parc national du Mont-Tremblant, avec sa superficie de 1 510 km2, est le plus vaste et l’un des plus connus du Québec : un paradis pour les amateurs de pêche, de randonnées pédestre ou en canot, par exemple pour descendre les méandres de la Diable, l’une des grandes rivières qui sillonnent le parc, ou expérimenter sa fabuleuse via ferrata. Le secteur de la Diable donne aussi accès au Centre d’interprétation et d’accueil où le patrimoine naturel et culturel du parc est présenté. Il est équipé d’un amphithéâtre où se tiennent des soirées causeries (sur le castor ou l’ours noir par exemple). L’impressionnante vue sur le lac Monroe vous donnera sans doute envie de tester la randonnée de la Corniche (1 h 30), pour un point de vue encore plus spectaculaire.


Avec ses 24 km2, le parc national d’Oka séduit par sa diversité et sa proximité de Montréal. C’est tout d’abord une plage de sable incomparable en bordure du lac des Deux Montagnes où de nombreuses activités aquatiques sont pratiquées aux beaux jours. Mais c’est aussi un lieu de belles randonnées pédestres, le long de la Grande Baie d’où l’on peut observer en saison de nombreux oiseaux migrateurs. Les amateurs d’histoire et de patrimoine suivront eux le sentier du Calvaire d’Oka, un chemin de croix construit entre 1740 et 1742 par des Amérindiens et des prêtres sulpiciens qui mène à trois chapelles immaculées et un belvédère culminant à 152 m au-dessus de la vallée du Saint-Laurent.

Parc national d'Oka.

Randonneurs à la conquête de panoramas d'exception, sur la montagne du Diable.



DANS LES PARCS RÉGIONAUX
Situé à Rivière-Rouge, le petit dernier, le parc régional Kiamika, attire les amateurs de camping en nature, d’activités terrestres et aquatiques et en particulier de pêche. Ouvert en 2013, il s’articule en effet autour d’un immense plan d’eau de 60 km2 au milieu duquel trônent les deux Îles-de-la-Perdrix-Blanche (belle randonnée de 10 km à vivre) et de la Petite Perdrix et une multitude d’îlots. Au coeur de ce territoire préservé abritant une réserve de biodiversité et une forêt ancienne, on plonge dans une nouvelle dimension grâce à des attraits singuliers : croisières d’interprétation de la drave et visite du Musée de la drave, ou encore nuitée inusitée dans des hébergements alternatifs uniques au Québec, l’Alveok et le Kiamigloo.

Autre lieu emblématique, la Montagne du Diable, à proximité de Mont-Laurier. Une montagne de 4 milliards d’années devenue en 2012 une réserve écologique protégée et animée par des passionnés de nature. Ses quatre sommets, dont le plus élevé atteint 783 m, sont parsemés de 80 km de sentiers pédestres et de plus de 25 km de vélo de montagne. À découvrir au parc : le nouveau pavillon d’accueil, la chute Windigo, un superbe circuit de canot-kayak ainsi que trois refuges en montagne. Situé plus à l’ouest près de la réserve faunique de Papineau-Labelle, le parc régional du Poisson Blanc, quant à lui, offre des belles expériences de canot-camping grâce à plus de 80 îles sauvages sur un plan d’eau de 25 km de long. On peut y vivre des séjours guidés en forêt et même y louer des îles et se transformer en Robinson le temps d’un séjour.

Au pays des tyroliennes
Plusieurs lieux des Laurentides proposent cette activité qui consiste à se lancer dans le vide accroché à un fil le long d’un parcours entre ou au-dessus des arbres. Une des plus longues au Canada se trouve au parc d’aventures en montagne Tyroparc de Sainte-Agathe-des-Monts. Frissons garantis également avec Ziptrek Ecotours Tremblant et son parcours décoiffant de cinq tyroliennes qui partent du sommet du mont Tremblant avec des paysages époustouflants. Quant au Centre d’activités nature Kanatha-Aki, lieu d’inspiration amérindienne, outre l’Aéroline – une balade de dix-huit tyroliennes au coeur de la forêt –, on peut aussi faire des promenades à cheval, un stage de survie en forêt, découvrir le bison des bois, déguster la truite locale, expérimenter les massages amérindiens ou encore passer une nuit en tipi…


©Zyptrek.

Lire la partie 2


Carnet d'adresses:

PARC NATIONAL DU MONT-TREMBLANT
Mont-Tremblant
Consulter la fiche Best of Québec
sepaq.com/pq/mot/
PARC NATIONAL D’OKA
Oka
Consulter la fiche Best of Québec
sepaq.com/pq/oka/

PARC RÉGIONAL KIAMIKA
Rivière-Rouge
reservoirkiamika.org

PARC RÉGIONAL MONTAGNE DU DIABLE
Ferme-Neuve
parcmontagnedudiable.com
PARC RÉGIONAL DU POISSON BLANC
Notre-Dame-du-Laus
poissonblanc.org

TOURISME LAURENTIDES
Tél. : +1 450 224-7007
Sans frais : +1 800 561 6673
www.laurentides.com



Autres articles qui pourraient vous intéresser:
3 expériences à vivre dans les Laurentides en octobre 2016
Dormir en forêt dans les Laurentides
Histoire et Patrimoine dans les Laurentides
Saveurs et Terroir dans les Laurentides
3 parcs 100% nature dans les Laurentides
Et pourquoi pas les Laurentides?
Les Laurentides dans de beaux draps
L'évasion au naturel, dans les parcs de la Sépaq 
Le Nunavik en 9 découvertes