Mémoire de bâtisseurs - Partie 2

Histoire et patrimoine au Québec Authentique

Picture medium

Lire la partie 1


Terre d’aventure humaine qui a vu naître l’industrie de la métallurgie, du papier et de l’aluminium, le Québec Authentique arbore fièrement son riche héritage et les empreintes de son passé.

Longtemps arpenté par les amérindiens des Premières nations, ce territoire giboyeux couvert de lacs, de forêts et
de rivières attira très vite les colons de la Nouvelle-France. Tandis que se peuplaient les douces berges du fleuve Saint-Laurent, les plus aventureux trappeurs, chasseurs et marchands de fourrures apprirent à vivre en harmonie avec un territoire immense, parfois rude, et qui semblait sans limites. C’est cette proximité de l’eau et du bois qui a largement contribué au développement et à l’industrialisation des régions Lanaudière et Mauricie. Dans ce pays de bâtisseurs, de nombreux musées et sites historiques témoignent de la passion des habitants qui se sont toujours résolument tournés vers l’avenir.

Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

OUVERT À TOUS, ACCUEILLANT POUR CHACUN
À Trois-Rivières, ce lieu de dévotion mariale né il y a trois siècles constitue une étape incontournable dans la découverte du patrimoine religieux du Québec. En longeant la rive sud du Saint-Laurent qui fait face à Trois-Rivières on remarque tout de suite sa haute silhouette conique. Dominant la vaste étendue d’eau à ses pieds, s’élançant vers le ciel avec sa croix culminant à 78,5 m, la basilique du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap étonne par
son audacieuse architecture octogonale et ses dimensions imposantes. Relativement récente (elle fut inaugurée en 1964), cette église moderne à l’impressionnante nef qu’éclairent de somptueux vitraux s’inscrit dans un ensemble religieux dont les racines sont beaucoup plus lointaines.

TÉMOIN ET ACTEUR DE L’HISTOIRE
Sur ce site privilégié de Cap-de-la-Madeleine, à l’est de l’embouchure de la rivière Saint-Maurice, s’est érigée au début du XVIIIe siècle la plus ancienne des églises en pierre du Canada. Ce lieu historique inauguré en 1720 et appelé aujourd’hui Petit Sanctuaire a été le témoin de la colonisation et du développement de la religion catholique à l’époque de la Nouvelle-France, mais également de deux événements miraculeux. À la fin de l’hiver 1879, on décide de la construction d’une nouvelle église et des pierres de taille en provenance de la rive sud doivent traverser le fleuve. L’hiver étant particulièrement doux cette année-là, l’absence de glace pose problème. C’est alors qu’un providentiel pont de glace appelé par les prières des fidèles se forme ; on le surnomme le « pont des chapelets ». Plus tard en 1888, dans ce même Petit Sanctuaire, la statue de la Vierge Marie nouvellement placée au-dessus du maître-autel prend vie, ses yeux s’ouvrent regardant droit devant elle pendant plusieurs minutes, c’est le « Prodige des yeux ». Ces deux miracles ont fait du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap un lieu de pèlerinage incontournable au Québec. Ouvert à longueur d’année, ce décor verdoyant en été et attrayant sous la neige hivernale accueille de nombreux événements. Les plus importants sont le festival de l’Assomption au mois d’août (marche aux flambeaux, prédications et spectacles nocturnes) et Noël en Lumière de la midécembre à début janvier. Depuis 2014, un dynamique marché de Noël s’ajoute à la féerie des jardins illuminés.
TROIS-RIVIÈRES
www.sanctuaire-ndc.ca


© SNDC - P. Montreuil


Musée d'art de Joliette
BAIN DE JOUVENCE
Le Musée d’art de Joliette, initialement musée du séminaire des Clercs de Saint-Viateur lorsqu’il vit le jour dans les années 1940, vient de faire peau neuve. Grâce à d’importants travaux de rénovation, le plus important musée d’art du Québec en région est devenu plus fonctionnel, plus convivial et surtout plus
lumineux. Au sein de ce nouvel édifice rectangulaire moderne et abondamment vitré, l’impressionnante collection d’environ 8 500 oeuvres attend avec impatience ses visiteurs à partir de l’été 2015.
JOLIETTE
www.museejoliette.org

© Musée d'Art de Joliette


Haute-Mauricie
TRANCHES D'HISTOIRE DANS LES PARCS
Saviez-vous que Félix Leclerc était natif de La Tuque ? Un petit musée lui est consacré dans le parc des Chutes-de-la-Petite- Rivière-Bostonnais. On y trouve également un centre reconstitué de traite de la fourrure et un musée consacré à la drave. Deux autres parcs racontent aussi la mémoire de la région. Le parc Ducharme de la Bostonnais offre un centre de valorisation des arts et de l’agroalimentaire. Quant au Centre de valorisation de Lac-Édouard, on y découvre l’histoire du sanatorium, celle du développement du chemin de fer, les débuts des expéditions de pêche, ainsi qu’un authentique magasin général. Le tout en accès libre et gratuit.
www.tourismehautemauricie.com

© Tourisme Haute-Mauricie


Au temps de la drave

À la fin du XXe siècle, la drave tirait sa révérence. Ce dur et périlleux métier consistait à convoyer les pitounes (les billots de bois) via les rivières vers le fleuve Saint-Laurent.
Il avait ses héros : les cageux, une cage désignant le
rassemblement des radeaux formés par les pitounes.
Ces étendues de billes de bois étaient retenues par une
estacade (sorte de grand lacet de longs troncs reliés par
une chaîne). Les draveurs, en véritables équilibristes,
dirigeaient les troncs flottant à l’aide d’une grande
gaffe appelée aussi tourne-billes. Au camp forestier,
leurs collègues de l’équipe de bois carré (spécialisée
dans l’équarrissage des billots pour en faire des
pièces de charpente), s’appelaient les marqueurs (qui
désignaient les arbres à couper), les piqueurs (armés de
leur hache) ou encore les doleurs (ou « équarrisseurs »,
qui achevaient la taille des angles droits). En hiver, les
glaceurs à chemin étaient chargés de verser de l’eau
sur les chemins pour faciliter la glisse des traineaux…




© DR


Boréalis

UNE MÉMOIRE DE PAPIER
On ne peut plus vivant, Boréalis est le musée qui restitue la grande et les petites histoires du visage industriel
de la région.
C’est un hymne à la gloire des ouvriers de l’industrie papetière du Québec. On y célèbre les bûcherons, les draveurs qui transportaient au péril de leur vie les billes de bois sur les rivières et tous les travailleurs d’une industrie qui fit au XXe siècle les beaux jours de Trois-Rivières, longtemps reconnue comme la capitale mondiale du papier journal. Installé dans l’ancienne usine de filtration d’eau de la Canadian International Paper (CIP) construite dans les années 1920, Boréalis est plus qu’un musée, on y vit une véritable aventure humaine.

DES ACTIVITÉS QUI CARTONNENT
En plus de ses expositions permanente et temporaire à saveur historique, ses visiteurs peuvent y fabriquer leur propre papier artisanal, participer à la lumière de lampes ultraviolettes à un rallye insolite et mystérieux au coeur de voûtes souterraines ou encore stimuler leurs cinq sens dans le Passage 5S et revivre comme s’ils y étaient les conditions de travail des usines de l’époque, bien loin des conditions de confort actuelles. Boréalis, c’est aussi une belle idée de promenade. Dans le parc, situé au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent, on y profite aux beaux jours de la grande terrasse aménagée avec vue sur le fleuve et l’île Saint-Quentin toute proche.
TROIS-RIVIÈRES
www.borealis3r.ca

© Tourisme Mauricie, Michel Julien


Aux Confluents, le bistro
Boréalis, c’est aussi le bistro « Aux Confluents »
ou l’art et la manière de vous retenir sur un
site au charme fou, à fleur d’eau sur la terrasse
couverte, grâce à des propositions gourmandes
mettant en scène les beaux produits du terroir
québécois. Une petite restauration pleine
de fraîcheur dans un lieu à la fois historique
et contemporain… et avec vue !
© Uppernative



Carnet d'adresses:

SANCTUAIRE NOTRE-DAME-DU-CAP
626, rue Notre-Dame Est
Trois-Rivières
+1 819 374-2441
MUSÉE D’ART DE JOLIETTE
145, rue du Père-Wilfrid-Corbeil
Joliette
+1 450 756-0311

TOURISME HAUTE-MAURICIE
(LA TUQUE)
3701, boulevard Ducharme
La Tuque
+1 819 523-5930

BORÉALIS, CENTRE D’HISTOIRE DE L’INDUSTRIE PAPETÈRE
200, avenue des Draveurs
Trois-Rivières
+1 819 372-4633


Pour aller plus loin: 
Autres lectures sur le Québec Authentique qui devraient vous intéresser:
L'ULTRABelle Province
La Grande Nature en prise directe; Les Parcs du Québec Authentique- Partie 1
La Grande Nature en prise directe; Les Parcs du Québec Authentique - Partie 2
Vous accueillir, un sixième sens - Villégiature au Québec Authentique
Séjournez en forêt
Les pourvoiries, une histoire naturelle
Le pouls autochtone
Escapade pour tous, plaisir pour chacun, expérience inusité
Plaisirs d'hiver
Terroirs et Saveurs, Terroir à croquer

Bien-être et spa, La Zen Attitude
Histoire et patrimoine, Mémoire de bâtisseurs  - partie 1
L'urbanité conviviale - partie 1
L'urbanité conviviale - partie 2