Le quartier Petit Champlain de Québec

So romantic !

Picture medium

En 2014, la rue du Petit Champlain, principale artère du quartier, a été élue « plus belle rue piétonne au Canada » à l’issue d’un concours organisé par l’Institut canadien des urbanistes. Une distinction de plus pour ce lieu unique en Amérique du Nord dont le charme, l’authenticité, le cachet historique et la mise en valeur de la culture locale sont salués sur tout le continent.

Difficile effectivement de résister au charme de ce Québec historique. Berceau de la Nouvelle-France, un temps tombé dans l’oubli lorsque les bateaux de commerce délaissèrent Québec au profit de Montréal, il a repris goût à la vie dans les années 1970 grâce à un plan de restauration gigantesque. Il y a 100 ans pourtant, le quartier était en ruines. On peine à le croire aujourd'hui, en voyant ses ruelles noires de monde, pimpantes et fleuries de géraniums, ses restaurants et terrasses surchargées, ses boutiques de mode et de souvenirs en tous genres... Cette revitalisation sans précédent du quartier a largement contribué à la consécration suprême de « joyau du patrimoine mondial » accordée en 1985 à l’ensemble de la vieille ville par l’UNESCO.



MAGASINER LOCAL ET AUTHENTIQUE

Trépidante en été, la rue du Petit-Champlain retrouve en hiver une allure plus romantique lorsque ses pavés se recouvrent d’un épais tapis blanc. Les sons deviennent plus feutrés, les passants un peu plus pressés en raison du froid et le temps semble suspendu. Plongés dans l’histoire, les visiteurs prennent le temps de « magasiner », de découvrir les produits offerts par les dizaines de commerces regroupés ici en coopérative depuis près de trente ans. Les commerçants et artisans du Petit-Champlain sont les premiers gardiens de ce patrimoine vivant. Art décoratif, joaillerie, mode et accessoires, terroir et gourmandises, le choix ne manque pas. Dans la rue du Petit-Champlain, on retiendra par exemple la boutique du designer québécois Bertrand Marois (au n° 77) avec ses vêtements pour hommes empreints d’originalité ou encore O’Clan (au n° 67 et demi) créée par Jean-François Renaud, visionnaire dans la mode d’avant garde et initiateur du slogan « Fuck la mode ». Pour le plaisir des papilles, il faut s’arrêter à la toute nouvelle enseigne de produits locaux de la Cidrerie et vergers Pedneault originaire de l’Îsle Aux Coudres (au n° 73). Un peu plus loin, on peut admirer la plus grande vitrine de mocassins et bottines au pays avec Aminoc (au n° 85) qui propose des produits de grande qualité fabriqués localement. Un mélange de plaisirs!

PLUS D'INFOS:
www.quartierpetitchamplain.com