La mosaïque maritime - partie 4 - La Côte-Nord

Culture, histoire et patrimoine au Québec Maritime

Picture medium

De phares en marinas, d’îles en villes, de villages côtiers en forêts de l’arrière-pays, les régions du Québec maritime passionnent par la diversité de leur patrimoine historique, culturel, vivant. Un bouquet coloré d’héritages et d’influences, une mosaïque d’aventures humaines au long cours.

À la découverte des villes et des villages du Québec maritime, deux réalités s’imposent vite au voyageur.

D’abord, partout, le patrimoine raconte une histoire forte. Une histoire d’où émergent la trace des Premiers Peuples, l’aventure de la colonisation et du développement de ces régions excentrées et, bien sûr, leur indissociable caractère marin. Des terres de pionniers, de pêcheurs et de navigateurs ! C’est la rencontre avec les gens d’ici qui appelle un autre constat : les régions du Québec maritime forment une formidable mosaïque

de communautés, de cultures, d’accents et de traditions réunis autour de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Autochtone, français, acadien, britannique, irlandais, jersiais, basque… chaque héritage s’exprime ici et là pour composer un bouquet de rencontres au parfum unique.

LA CÔTE-NORD N’EST PAS À L’OUEST !
La sauvage Côte-Nord a aussi son mot à dire en matière de culture et de grandes réalisations humaines. Berceau du développement minier, forestier et hydroélectrique, elle impressionne par son patrimoine industriel (visite de la
centrale hydroélectrique Manic-5 et du barrage Daniel-Johnson recommandée), comme religieux (la plus ancienne chapelle du Canada est à Tadoussac), muséal (entre autres, le Musée régional de la Côte-Nord à Sept-Îles, le Jardin des glaciers à Baie-Comeau, le phare de Pointe-des-Monts), ou autochtone (Maison de la culture innue à Mingan, Musée amérindien et inuit à Godbout, Musée de transmission de la culture innue à Sept-Îles). Pratiquement au bout de la route, Natashquan, le village de Gilles Vigneault, est également un émouvant concentré d’histoire. Plus loin, en Basse-Côte-Nord, c’est une autre histoire, plus nordique encore mais pas moins passionnante : 6 000 habitants aux origines diverses, une quinzaine de villages non-reliés entre eux pour la majorité, des chapelets d’îles et d’îlots s’égrainant le long d’un littoral parsemé de rivières, d’anses et de plages sablonneuses… Pas étonnant qu’un tel décor ait inspiré le cinéma au point d’y tourner l’un des plus beaux films québécois, La grande séduction, au village d’Harrington Harbour. Un grand circuit de 15 jours, la boucle Trans-Québec – Labrador, vous amènera jusqu’à ces régions et au-delà.
                                                                                                   © Claude Bouchard

LA BAIE DES SPLENDEURS
L’un des plus beaux villages du Québec bordant l’une des plus belles baies du monde ? Comment ne pas tomber sous le charme de Tadoussac ?
                                                                              © Marc Loiselle

Petit village qui a su rester authentique, Tadoussac vous invite à remonter le temps jusqu’à l’installation du premier poste de traite en Nouvelle-France en visitant la réplique datant de 1942. Quant à sa jolie chapelle au toit rouge, lieu historique national, c’est le bâtiment religieux en bois le plus ancien en Amérique du Nord. Tadoussac est aussi l’histoire d’une rencontre : celle d’un fjord et d’un fleuve. En plein coeur du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et du parc national du Fjord-du-Saguenay, le village borde une anse sublime, inscrite du Club des Plus Belles Baies du Monde. Reconnues mondialement pour ses activités d’observation des mammifères marins, les eaux foisonnantes près de Tadoussac offrent subsistance à ces géants. Les observer dans leur habitat naturel
est une expérience inoubliable. Les amateurs de culture ne sont pas en reste, car Tadoussac vibre tout l’été au rythme des festivals et des animations : Festival de la Chanson de Tadoussac, Happening de peinture de Tadoussac, Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord… Le programme haut en couleur
d’un village qui n’hésite pas à innover. Pour preuve, les petits comme 
les grands sont invités à découvrir la Biblio-Plage, histoire d’allier le farniente à la lecture sur un site d’exception. Une première au Québec !

                                                                                                          © Patrick Noël

                                                                                                      © Patrick Noël
L'APPEL DE L'ARCHIPEL
Cap sur Sept-Îles. Blottie entre mer et grands espaces sauvages, cette ville côtière fut découverte et baptisée en 1535 par Jacques Cartier, inspiré par l’archipel qui lui fait face et protège sa baie des vents du large.
La mer d’un côté, la forêt de l’autre, l’immensité partout et la culture et l’histoire comme traits d’union. Ancien poste de traite, port de pêche et ville minière d’importance, Sept-Îles est aujourd’hui un centre urbain assumé, issu des cultures euro-québécoise et innue. Le riche passé de cette communauté de destins unique et sa forte identité culturelle se dévoilent au Musée régional de la Côte-Nord, au Musée Shaputuan (maison de la transmission de la culture innue) et au Vieux-Poste de Sept-Îles, trois must à mettre absolument au carnet de route.
                                                                          © Tourisme Sept-Îles
                                                                          © Tourisme Sept-Îles
PRENDRE LE LARGE ?
Avec un cadre maritime aussi exceptionnel, impossible de ne pas succomber aux plaisirs de l’eau. Le Centre de plein air du Lac des Rapides propose de nombreuses activités nautiques lors de la belle saison. Reste à choisir entre kayak et canot, à moins de s’initier à la planche à pagaie ? Mais la star des lieux demeure l’archipel et son amalgame peu commun de différents milieux écologiques. Pour savourer le plein potentiel de ce décor idyllique, camping rustique et tente prêt-à-camper sont disponibles pour des nuits étoilées sur l’île Grande Basque, qui vous tend ses plages pour un pique-nique et 12 km de sentiers pour se dégourdir les mollets. Dormir en yourte? C’est possible sur l’île Grosse Boule, où vous en apprendrez plus sur l’élevage des moules bleues, des algues et des pétoncles.

      © Tourisme Sept-Îles
© Sylvain Allard

À faire:
VOYAGES COSTE
Côte-Nord De Tadoussac jusqu’au Labrador, toute la démesure nordique sur le mode humain, durable et responsable ! Voyages CoSte conçoit des forfaits sur mesure pour la découverte la plus authentique possible de ces territoires lointains et isolés que sont la Minganie, l’île d’Anticosti et la Basse-Côte-Nord. Une garantie d’évasion et d’échanges vrais avec les communautés du bout du monde, qu’elles soient francophones, anglophones, innues ou métisses.


                                                                                                     © Garland Nadeau

                                                                                                      © Éric Marchand


Cet article est rédigé en partenariat : David Lang & Olivier Pierson


Carnet d'adresses:

VOYAGES COSTE
22, rue de l’Église, Rivière-au-Tonnerre
Tél. : + 1 418 465-2002
Consulter la fiche Best of Québec
www.voyagescoste.ca
HÔTEL DE VILLE DE TADOUSSAC
162, rue des Jésuites, Tadoussac
Tél. : + 1 418 235-4446
www.tadoussac.com

CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE MANIC-5 ET BARRAGE DANIEL-JOHNSON
Route 389, km 214
www.hydroquebec.com/visitez
JARDIN DES GLACIERS
3, avenue Denonville, Baie-Comeau
Tél. : + 1 418 296-0182
www.lejardindesglaciers.com

TOURISME SEPT-ÎLES
1401, boulevard Laure Ouest, Sept-Îles
Tél. : + 1 418 962-1238
www.tourismeseptiles.ca



À suivre:
La mosaïque maritime - partie 1 - Le Bas-Saint-Laurent
La mosaïque maritime - partie 2 - La Gaspésie
La mosaïque maritime - partie 3 - Les Îles de la Madeleine

Autres articles qui pourraient vous intéresser:
Un tour d'horizon, le Québec Maritime