Auberge CanadAventure - Sous le signe du taureau

Picture medium

L’Auberge CanadAventure, c’est d’abord l’histoire de son propriétaire, Jean-Pierre Bardou. Dans son genre, il est ce qu’on appelle un vieux routier. Depuis son entrée dans l’arène touristique, en 1971, il a collectionné les pourvoiries, dont beaucoup dans le nord québécois. Son établissement, niché dans la région de Lanaudière, à moins de trois heures de Montréal, est une adresse bien connue des Européens, une composante importante de l clientèle, surtout en hiver, l’endroit étant réputé pour ses raids e motoneige. Le retour des beaux jours ne signifie pas pour autant la mise en hibernation de ce site d’une humeur sauvage revigorante. Il faut dire que cette bâtisse en bois rond, construite en 1997, peut compter sur le soutien d’un allié de taille pour séduire les touristes : le lac Taureau. Les mensurations de cette mer intérieure donnent le ton : 95 km carrés, plus de 300 km de rives, 45 îles et quelques baies sauvages. Pas la peine d’en rajouter.

© CanadAventure

LUXE, CALME ET VOLUPTÉ

La pourvoirie fait dans le haut de gamme, elle a d’ailleurs été classée 5 étoiles par sa Fédération. Les 14 chambres font écho au décor ambiant, dans un mélange de modernité et d’authenticité. Une salle pouvant accueillir 40 personnes peut- être réservée pour les occasions spéciales. L’hébergement ne se limite pas à l’auberge. CanadAventure met aussi à disposition 4 chalets du même calibre, qui font le bonheur des familles et des couples. Ces « cabanes au Canada version grand luxe » possèdent chacune une plage privée, et le bois est fourni pour illuminer les belles soirées d’été. Les guimauves (marshmallow) sont fortement conseillées pour apporter la touche finale à l’ambiance nord-américaine ! Les tables de pique-nique et le barbecue complètent ce décor à l’odeur de vacances épicée.

VIRÉES FORESTIÈRES

Si le domaine est propice à la détente, en particulier le long des 32 km de plages sablonneuses qui bordent par endroits le lac, il promet aussi de belles évasions, sur terre comme sur l’eau. Inutile de préciser que dans ce havre coupé de la routine urbaine, la nature est reine. Même ses quatre chalets la célèbrent en portant des noms d’animaux (le renard, le loup, la perdrix et le lynx). Tout autour, des centaines de kilomètres de pistes et de routes forestières sont synonymes de virées en quads ou en buggies. Les férus de marche ont quant à eux tout le loisir de se dégourdir les pensées et d’observer la faune, dont le castor, l’orignal et le cerf, un habitué de cet écrin de quiétude…

                                                                                                      © CanadAventure

LA LIBELLULE DU LAC

On peut aussi se familiariser avec le lac Taureau en pratiquant diverses activités nautiques, à bord d’un canot, d’un kayak, d’une chaloupe, ou encore debout sur un Paddle board. L’expérience offerte  par La Libellule reste un incontournable.  La Libellule ? Un petit bateau de croisière  qui permet de découvrir ce plan d’eau majestueux sous un autre jour. Et  comme les promenades respectent le  rythme des vacances, le plaisir n’en est que plus grand. Les pauses pique-nique  et les baignades sont souvent tentantes.  On peut aussi se prélasser sur la grande  et rustique plage de la Pointe Fine. Un endroit très apprécié des connaisseurs. Mais chut, c’est un secret !

                 Tranquille ou hyperactif, de repos ou d'aventure : le séjour au bord du lac Taureau s'adapte à vos goûts et envies.
                                                                                                         © CanadAventure

SOUS LE LAC... UN VILLAGE

Le lac Taureau n’a rien de naturel. Avant ce réservoir aux dimensions colossales, il y avait un village fondé par des colons en 1904 : Saint-Ignace-du-Lac. Un village prospère où l’on trouvait entre autres deux magasins
généraux, un moulin à scie, une fromagerie, une boucherie, des écoles, un constructeur de chaloupe… et même une distillerie clandestine ! La construction du barrage Mattawin, pour alimenter en hydroélectricité des entreprises de pâtes et papiers situées dans la région voisine de la Mauricie, contraindra à l’exil les quelque 700 âmes de cette localité. Inutile de dire que cet épisode fut douloureux pour la population, comme ce jour où il fallut exhumer les corps du cimetière pour les transférer dans celui d’une commune proche. Saint-Ignace-du-Lac fut englouti au mois de septembre 1931, avec ses vieux souvenirs…

© CanadAventure
© CanadAventure


Carnet d'adresses : 

CANADAVENTURE
1 chemin de la Baie-du-Poste Saint-Michel-des-Saints
Tel: +1 450 833 1478
Consultez la fiche Best Of Quebec
www.canadaventure.net

AUBERGE DU LAC TAUREAU
1200 chemin de la Baie-du-Milieu Saint-Michel-des-Saints
Te: +1 450 833 1919
Consultez la fiche Best Of Quebec
www.lactaureau.com


Autres articles qui devraient vous intéresser :
Lanaudière : un weekend nature en châlet ?
Pourvoiries en Mauricie et Lanaudière - Partie 1
Pourvoiries en Mauricie et Lanaudière - Partie 2